Un SPF digital

Le SPF Mobilité et Transports a pour objectif important d’élargir et améliorer la digitalisation de ses services. Durant la crise de la Covid-19, la digitalisation du SPF s’est totalement déployée : télétravail, communication en ligne, formes hybrides de collaboration et dématérialisation sont devenus la norme. Cette situation a créé d’importantes opportunités, mais aussi de nouveaux défis.

  • Stijn Fouquaert
     La parole à
    Nom
    Stéphane Delleuze & Stijn Fouquaert
    Fonction
    Manager ICT Frontoffice et Manager ICT Backoffice
    Expertise
    La plateforme Office365 basée sur l’informatique en cloud
    Défi
    Travailler plus et mieux de manière digitale
  • Le SPF Mobilité déjà prêt en matière de poste de travail digitalisé

    Le SPF Mobilité était l’un des rares SPF à avoir créé, avant même le coronavirus, un mode de travail digitalisé. Fort heureusement, car le serveur de messagerie a rendu son dernier souffle pile au moment du lancement de la plateforme Office365 basée sur l’informatique en cloud. Par ailleurs, nous avions pris toute la mesure de la tendance émergente et avons immédiatement pris la bonne direction.

  • Stijn Fouquaert 

    L’implémentation de la plateforme Office 365 (Mail, SharePoint, OneDrive, téléphonie…) a été un grand succès. Elle est désormais exploitée à son plein potentiel par tous les collaborateurs du SPF. La période du coronavirus y a certainement contribué en jouant un rôle de catalyseur. 

    Stijn Fouquaert 
    Stijn Fouquaert
  • Une transition parfaite vers le télétravail intégral et la collaboration hybride grâce au Frontoffice

    L’assistance informatique à distance et l’utilisation des smartphones existaient évidemment déjà avant, mais ces dernières années, nous avons contribué à leur généralisation. Nous les avons perfectionnées petit à petit, en collaboration avec les utilisateurs.

    La réunion hybride est donc une nouveauté pour laquelle nous devions préparer les salles de réunions, entre autres en installant Flipchart, des caméras et des micros. Autre point important, nous avons permis aux collaborateurs du SPF de passer à un mode de travail dématérialisé. Aujourd’hui, tout le monde peut scanner n’importe où, et le SPF a laissé la culture des dossiers – beaucoup d’impressions et de copies – derrière lui.

  • Le nouvel informaticien se concentre sur la collaboration et la sécurité

    Le fait que les grands fournisseurs (dans notre cas, Microsoft) offrent désormais une infrastructure cloud, nous donne de la flexibilité et nous soulage en grande partie, mais crée également de nouveaux défis.

    D’une part, un informaticien peut dorénavant se concentrer davantage sur la collaboration. Nous automatisons les sites SharePoint pour les utilisateurs, Microsoft fournit les outils, mais nous devons tout de même les adapter nous-même à l’environnement de notre SPF.

    D’autre part, nous devons aussi nous préoccuper davantage de la sécurité. Maintenant que les données sont dématérialisées, la protection de l’identité et l’authentification sont devenues essentielles car n’importe qui peut tenter d’accéder à vos données, et ce depuis n’importe où.

À la loupe

Transformation digitale

De nombreuses démarches administratives sont nécessaires avant qu'un navire puisse prendre la mer. Le SPF Mobilité et Transports a donc lancé plusieurs applications depuis 2021 afin de rendre ce processus plus facile et plus accessible. Ces dernières années, la Belgique est ainsi devenue pionnière au niveau international en matière de digitalisation et de simplification administrative dans le secteur maritime.

Transformation digitale

En Belgique, tous les engins volants doivent être immatriculés officiellement. Les propriétaires de planeurs, de montgolfières ou d’avions sont donc tenus d’effectuer l’inscription de leur appareil auprès du SPF Mobilité et Transports. Aujourd’hui, grâce au travail de la direction Flight Standards, le processus d’immatriculation transite désormais par une plateforme électronique : l’Aviation Portal. Performance, convivialité et rapidité guident ce projet qui s’inscrit dans une volonté de transition digitale pour le SPF. 

Transformation digitale

La digitalisation des examens théoriques des pilotes était une priorité pour la DG Transport aérien. Pour atteindre cet objectif, trois éléments étaient nécessaires : un programme pour faire passer les examens, les questions d'examen proprement dites et un portail pour gérer les inscriptions.